: 01 40 67 10 10             : Nous écrire

Comment ça marche ?

L’information présentée dans ces pages émane de plusieurs rapports scientifiques et d’études cliniques américaines et européennes publiés sur le sujet de l’épilation laser.

Il existe plusieurs méthodes pour faire disparaître les poils indésirables, parmi ces méthodes d’épilation, le laser représente une avancée technique majeure. L’épilation est réalisée par un faisceau de lumière émis par l’appareil laser au travers d’une pièce à main dirigée vers la peau en ciblant un groupe de follicules pileux. La lumière émise par le laser est d’une longueur d’onde spécifique, adaptée à la couleur de la cible visée, dans le cas de l’épilation, ce sont les follicules pileux normalement plus foncés que la peau. Ceux-ci vont être « chauffés - brûlés » par la lumière pour obtenir leur destruction. La puissance du faisceau est suffisante pour détruire le poil mais insuffisante pour endommager la peau et les tissus environnants. Ce processus est appelé la photo thermolyse sélective.

Ce processus est dit sélectif car il ne cible que le poil, grâce à son pigment de mélanine, et non la peau. Le mot « photo » signifie lumière et « thermolyse » signifie destruction par la chaleur. La peau avoisinante est en général refroidie par un mécanisme actif (air froid pulsé, gaz cryogénique ou spray) ou par un mécanisme passif (la pièce à main du laser est équipée d’une plaque froide).

Le faisceau laser sélectionne le follicule pileux grâce à une substance foncée qui le colore : la mélanine. Le problème est que notre peau est également colorée par ce pigment, mais dans des proportions différentes selon les individus. Par conséquent, le candidat idéal à l’épilation laser est celui ou celle qui possède des poils foncés sur une peau claire. En effet, ceux qui possèdent une peau foncée soit par leur origine ethnique soit par le bronzage peuvent ne pas être de bons candidats à l’épilation laser. Il s’agit même d’une contre-indication. Toutefois, grâce à l’évolution technologique, de nouveaux lasers peuvent maintenant traiter les peaux foncées. Votre médecin lasériste sera le seul à déterminer si votre peau peut être exposée au laser lors de la consultation préalable, il en profitera pour effectuer un test sur 1 ou 2 cm.

L’épilation au laser ne doit pas être confondue avec l’épilation électrique (ou électrolyse). Cette méthode fastidieuse consiste à détruire les poils, un par un, en les ”électrocutant’ avec un courant électrique passant par une aiguille plantée dans la peau contre le poil, tout près du follicule. Cette vieille méthode est maintenant dépassée par une approche de haute technologie, rapide, peu douloureuse et efficace traitant de larges surfaces, le laser.

Le laser ne détruit le poil que lorsqu’il se trouve dans sa phase de croissance appelée la phase anagène. En effet le cycle du poil se décompose en 3 phases. La phase anagène dure plusieurs années et, jusqu’à 85% de notre pilosité se trouve dans cette phase à un moment donné. La bonne nouvelle est que le poil, dans cette phase, est chargé à bloc en mélanine ce qui permet un ciblage plus facile par le laser. L’autre aspect de ce cycle de croissance étalé dans le temps est qu’il n’est donc pas possible de détruire tous les poils d’un seul coup, en une séance. Plusieurs séances à 4-6 semaines d’intervalle sont donc nécessaires pour obtenir le résultat recherché ; l’épilation permanente ou de très longue durée.

 Quels sont les « paramètres » que votre médecins lasériste utilise pour élaborer votre traitement personnalisé :

 - Durée de pulse : les lasers à pulses longs sont considérés comme les plus sécuritaires

 - Fluence : puissance ou quantité d’énergie délivrée, adaptée en fonction du type de peau

 - Délai : durée qui s’écoule entre les pulses; a un impact sur la durée dont la peau et le follicule ont besoin pour se refroidir

 - Taille du spot : un diamètre, affecte la vitesse et la profondeur de la pénétration du faisceau de lumière. Une bonne sélection du diamètre de spot a un impact direct sur la qualité du résultat. Cela permet d’atteindre la cible, le poil, là où il pousse.

 - Refroidissement (temps, volume) : cela permet à la peau d’être refroidie au moment où le faisceau laser arrive sur la peau. Un gaz, de l’air pulsé ou un gel sont utilisés.