: 01 40 67 10 10             : Nous écrire

Gérer mon poids : j'y arrive !

Les kilos en moins, on sait faire, il y en a plein les magazines. Le plus dur est de prolonger dans la durée les effets de nos efforts. Pour les amateurs de bonne chaire et pour les gens pressés, ce n’est pas simple. Le pari est souvent impossible à tenir. Alors, y a t-il réellement un truc qui marche ? En un mot : oui. Mais il la rigueur doit être au rendez-vous. Nous devons conclure un partenariat avec notre entourage et prendre les étapes les unes après les autres. Alors…

Quelle est la meilleure stratégie pour se débarrasser de son obésité ou de son surpoids?

Pour une obésité, la meilleure stratégie s’inscrit dans une démarche de prise en charge médicale. Pour réduire un surpoids modéré, le médecin généraliste, l’endocrinologue ou le médecin esthétique sera d’une aide précieuse pour établir un programme nutritionnel spécifique à vos besoins. Le plus souvent un régime hypocalorique équilibré sera suffisant pour revenir au poids idéal.

Au cours de l’examen médical d’un patient obèse, le praticien va rechercher les  éléments qui vont l’autoriser ou non à mettre en route une stratégie de réduction de poids efficace et adaptée.  Cet examen est souvent complété par des examens complémentaires sanguins incluant un bilan lipidique et hormonal. Le but de cet examen est de rechercher d’éventuelles contre-indications au régime ou à la diète protéinée et à définir :

a)      le poids de forme à obtenir

b)      le choix du meilleur outil de réduction de poids

Une étude originale par Eaton et al, en 1985, montre que notre régime dit « moderne » (sur la base de 3000 kcal,) a fondamentalement changé depuis l’ère paléolithique :

Nutriments(% de la prise énergétique) Paléolithique Moderne
Protides 33% 11%
Lipides 22% 37%
Glucides 45% 52%

Il s’est chargé en graisses et en sucre. Une combinaison hélas conduisant à la prise de poids par stockage de graisses excédentaires.

Principaux régimes proposés :

A/ Régime ATKINS

1 - Principe : Pas de glucides, pas de restrictions sur les protéines et les lipides.

2 - Point fort : simple et efficace. Il calme la faim car induit l’action des corps cétoniques.

3 - Point faible : marche moins bien que la diète protéinée (DP). Contient plus de calories que la DP car il n’exclut pas les lipides.

Il est dangereux sur le plan cardiovasculaire car trop riche en graisses et de part son caractère au long cours. En effet ce régime est proposé comme modèle alimentaire définitif et c’est pourquoi il a hérité du surnom : ‘passeport pour l’infarctus’.

B/ Régime MONTIGNAC

1 - Principe :dissociation des lipides et des glucides

2 - Point fort : efficace au tout début de la mise en route. Les quantités d’aliments autorisés ne sont pas limitées. Comme dans tous les régimes dissociés la nourriture est peu variée, les quantités ingérées sont moindre.

3 - Point faible : marche moins bien que la diète protéinée car il n’est pas coupe faim et renferme trop de calories. Comme il est trop riche en graisses, il est aussi dangereux sur le plan cardio-vasculaire que le régime Atkins.   

C/ Les substituts de repas

1 - Principe : système qui remplace un repas par une préparation hypocalorique

2 - Point fort : aspect pratique du substitut, rapide à mettre au point ou pour remplacer un repas dans le cadre d’un régime hypocalorique.

3 - Point faible : trop pauvres en protéines, trop riches en glucides. N’induisent pas un effet coupe faim car les substituts ne sont pas cétogènes.

L’un des meilleurs outils de lutte contre une obésité importante est la diète protéinée. Celle-ci comporte des risques et doit donc être correctement décrite par un médecin spécialisé dans ce type de régime.

Tableau comparatif : régime hypocalorique et diète protéinée

Grands principes de la diète protéinée

Il s’agit d’un des meilleurs programmes de réduction de poids actuellement disponible. Cela n’est pas conseillé à ceux qui n’ont ”que” une petite dizaine de kilos ou moins à perdre. Pour ceux là une réduction des portions avec un rééquilibrage des nutriments associés à un exercice physique (+ une bonne hydratation) fréquent verront leurs kilos en trop fondre rapidement.

La diète protéinée se déroule en 3 phases :     

1- la diète proteinée stricte                                                                     

2- la phase de stabilisation                                                                 

3- la phase de consolidation

1 - La phase initiale de diète : elle est observée strictement. L’efficacité de ce régime dépend entièrement du respect des règles édictées lors de la consultation initiale. Il est également très important de prendre les compléments alimentaires prescrits, en particulier le potassium. D’autres comme le calcium, chlorure de sodium, vitamines, oligo-éléments et acides gras essentiels seront indiqués pour éviter toute carence en nutriments indispensables. L’absorption de 2l d’eau par jour est également capitale. Une activité sportive modérée peut être envisagée.

Cette phase dure en moyenne de 4 à 5 semaines en Europe. De 6 à 12 semaines en Amérique du nord. Une à deux cures peuvent être envisagées chaque année.    

2 - La phase de stabilisation : commence lorsque le poids idéal est pratiquement atteint (à environ 2-4kgs du poids visé par la diète). Cette étape cruciale voit la réintroduction progressive des aliments classiques par paliers de 200 à 300 kcal tout en conservant l’apport hyper protidique par sachets et par l’alimentation.

Cette phase dure en moyenne 2 à 3 semaines.

3 - La phase de consolidation : est celle de la normalisation du nouveau régime ou d’un nouvel équilibre alimentaire. Cette phase qui suit la stabilisation voit donc le passage à 100% à une alimentation classique et complète. Une bonne compréhension des équilibres à observer est nécessaire.

Cette phase est la plus longue, en moyenne deux ans. 

Y-a-t-il des effets indésirables liés à la diète protéinée ?

En cas d’écart de régime on peut ressentir une sensation de faim (les 2 premiers jours) ou de fatigue. Si l’on ne prend pas de compléments alimentaires, une baisse de tension artérielle en position debout et une faiblesse musculaire voire des douleurs musculaires peuvent apparaître.

Quelques troubles digestifs de type, constipation (si l’on ne mange pas les légumes conseillés), des nausées (pendant les 2 premiers jours) ou des diarrhées extrêmement rares. Une haleine cétonique survient souvent, en cas de gêne, un spray buccal aide à la masquer.

Lors de la fonte graisseuse on peut devenir sensible au froid.

Si les compléments alimentaires ne sont pas bien pris on peut ressentir des crampes la nuit.

D’autres gênes comme une modification du cycle menstruel, une chute de cheveux, des calculs biliaires (très rares) ou une allergie aux protéines peuvent survenir mais elles sont toutes réversibles.

Enfin, pour le bon suivi de ces régimes, le médecin donnera toujours à son patient un recueil de feuillets pratiques contenant la méthode et les ingrédients correspondant chaque étape de la diète. En cas de doute, une fois rentré, le patient pourra bien sûr appeler son médecin qui se fera un plaisir de répondre afin de le dissiper. A la consultation suivante un rapport d’étape sera effectué.

Voilà, un programme merveilleux pour toutes celles et tous ceux qui ont besoin de perdre du poids, vite, en grande quantité et sans ennuis de santé. Contactez votre médecin dès aujourd’hui, il saura vous conseiller. Pour plus de renseignements, cliquez ci dessous :

contactez-nous.