fbpx

Une réponse médicale, au laser, enfin disponible en France :

Cicatrices réparables au Laser Er :YAG SMA 2936nm: 

  • Hypertrophiques (relief)
  • Chéloïdes (bombées en cordon sur la longueur du traumatisme)
  • Acné
  • Brulures

Pendant de nombreuses années les médecins laséristes ont cherché à corriger voir même à enlever les vergetures ainsi que les cicatrices hypertrophiques.

Ces efforts sont restés vains ou du moins n’ont pas apporté les réponses adéquates voir même définitives attendues. Les explications tentant à démontrer que les fibres élastiques cassées et repliées en rouleau ne pourraient jamais trouver réparation ont longtemps posé un voile définitif sur les possibilités de traitement des vergetures.

Quant aux cicatrices, longtemps considérées comme cause perdue sans reprise chirurgicale, les cicatrices en relief, hypertrophiques ou même chéloïdes, n’ont pas été correctement traitées médicalement.

Une nouvelle technologie laser, bien plus performante que le Fraxel® ou que les Lasers Ablatifs CO2 a fait son apparition il y a une demi-douzaine d’années, issue de recherches menées dans le secteur des lasers militaires. Très largement répandue en Russie, Biélorussie, Pologne, Allemagne et Scandinavie à travers plus de 120 centres laser, elle rencontre un succès reconnu des médecins et des chirurgiens mais plus important encore, des patients. La voici enfin en France au même moment où elle se développe en Angleterre et en Espagne à la fois à l’hôpital et en centre laser.

La technologie « Space Modulated Ablation » ou SMA basée sur un laser Erbium:YAG à 2396 nm permet enfin de réduire les cicatrices hypertrophiques, chéloïdes et également celles présentant un relief telles les cicatrices d’acné ainsi que les fameuses vergetures. Nécessitant de 3 à 5 séances espacées d’un mois chacune, les vergetures se réduisent et la peau recouvre un aspect normal. L’effet secondaire principal pouvant être le retrait d’un éventuel bronzage qui peut se reconstituer à la fin du traitement par un retour au soleil ou grâce à une séance d’UV. Pouvant nécessiter de 6 à 8 séances, les cicatrices s’estompent également. Dans certains cas de cicatrices post-brûlures, l’aspect final de la peau est lisse ou plat mais « blurred » ou « brouillé » car les variations de pigmentation de la brûlure initiale peuvent persister une fois celle-ci lissée.

Les deux grands avantages de cette technologie sont :

a)Le traitement ne provoque pas de douleurs, seul un inconfort similaire à un coup de soleil sur la zone traitée qui s’estompe au bout de deux heures. Puis on sent la peau « tirer » jusqu’à la douzième heure, à partir de quoi on peut appliquer une crème de type Cicalfate ou Cicabio.
b)Les suites post-traitement sont simples, la zone traitée restera rouge ou rose pendant 3 à 4 jours sans nécessiter d’éviction sociale. La peau ne deviendra pas marron et ne desquamera pas.

Les différentes technologies disponibles pour réaliser des traitements laser sur vergetures et cicatrices sont présentées dans le tableau suivant et celui-ci permet de les comparer. Ces mêmes technologies sont utilisées pour proposer des traitements de « resurfacing » sur le visage pour lisser la peau et faire disparaitre les rides moyennes et fines (aussi connu sous le nom de laserlift). La nouvelle technologie SMA sur Erbium:YAG 2936 nm permet d’obtenir des résultats de meilleure qualité que le Fraxel® sans en supporter les inconvénients. Cette application de la technologie sera abordée dans une rubrique spéciale plus bas.

Tableau comparatif des méthodes Laser « ablatif » 

Type de Laser/

Critères

Space Modulated Ablation (SMA Er :Yag 2936)

Fraxel® (Fractional Resurfacing)

Laser CO2 Ablatif

Laser Erbium

Infection

0

+

+++

Douleur

0

+++

Besoin de crème à la lidocaïne

++++

Besoin de crème à la lidocaïne

Fibrose

0

+++

0

Taille des points de percussion/évaporation

50 microns

Très précis

100-500 microns

300 microns

Répétition des Traitements

Pas de limite

Limité

Pas de limite

Mécanisme d’action

Synthèse de collagène et d’élastine ; pas de fibrose

Crée du tissu fibreux, comme une cicatrice

Synthèse superficielle de collagène

Temps/ Réhabilitation

< 6j

+ 10j

1 an si CO2, 30j Erbium

Particularité

UV sont OK, Pas de contact avec couche basale; Pas de coagulation

Ablation jusqu’à couche basale, + coagulation

Pas d’UV pendant 1 an

Mode d’action

Les cicatrices traumatiques sont l’une des indications du lissage au laser au Er :YAG SMA. Les cicatrices sont des couches intercalées de tissu conjonctif, formées à la suite d’un traumatisme suivi d’une cicatrisation incorrecte des bords de la plaie ; elles peuvent survenir après des brûlures lorsque la couche germinative de la peau a été endommagée. Le tissu conjonctif pénétrant entre les couches de cellules cutanées saines forme ainsi sa propre couche « anormale », et ceci entraine l’apparition d’une cicatrice. Le traitement au laser Er:YAG SMA détruit progressivement le tissu conjonctif et stimule la division des cellules voisines. Une production de collagène et d’élastine en résulte, le tissu conjonctif fibreux tend à disparaître au profit d’un tissu cutané « renouvelé ».

Pour les cicatrices d’acné, la peau se renouvelle entièrement selon un cycle de 30 jours grâce à l’élimination de ses vieilles couches de kératinocytes en grande quantité et à la régénération ultérieure de la peau. Au fur et à mesure, la densité des cicatrices diminue ainsi que leur profondeur et la structure de la peau s’améliore. Mais pour le lissage des cicatrices d’acné le « peeling » laser est une excellente indication pour obtenir un résultat très satisfaisant. Peu douloureux car dans la couche de peau d’une épaisseur de 1 µm il n’y a pas de terminaisons nerveuses et le refroidissement de la peau se passe assez vite après le traitement au laser, le laser permet également de ne pas avoir d’éviction sociale comme il est souvent le cas avec les peelings au TCA ou au Phénol. De plus, les lasers de dernière génération pour le lissage laser sont équipés de dispositifs spéciaux de refroidissement.

Point Clef de différenciation des traitements actuels

Le point le plus important lorsqu’on considère un traitement laser sur une cicatrice ou sur des vergetures ou sur une zone comportant plusieurs cicatrices est l’impact du traitement sur la peau. La problématique actuelle du traitement par laser « FRAXEL » est qu’il engendre une fibrose des structures microcanalaires de la peau et cela n’est pas bon du tout. La création de fibrose dans la peau « tend » la peau, certes, mais c’est un processus cicatriciel microscopique ! Et celui-là on le garde pour le reste de notre vie ! Par contre le Laser SMA Erbium:YAG à 2936nm ne produira pas de fibrose, il permettra même la production des matériaux clefs de reconstruction d’un épiderme sain.
La séance en pratique

  1.  Une consultation préalable est nécessaire pour conduire une observation des zones incriminées et déterminer les éventuelles contre-indications (maladies chroniques, médicaments, allergies à certaines crèmes ou produits, etc…)
  2. Pas de maquillage avant la séance
  3.  Une anesthésie locale n’est pas nécessaire (en fait la crème pourrait rentrer en compétition avec la peau vis à vis du laser)
  4. Dégraissage de la peau avec une solution adéquate
  5. Badigeonnage de la zone à traiter à l’aide d’une solution désinfectante
  6. Balayage de la zone définie à l’aide du Laser, cela peut aller de quelques minutes à 45/60’
  7. Protection de la zone traitée
  8. Contrôle à 8j, séance suivante au bout de 21/30 jours

Cout de la séance au laser SMA Er:YAG 2936nm
En fonction de la durée (donc de la taille de la zone) de 190 à 380 euros.